Vidéo exclusive: Aïda Dada et son Dady : “Pourquoi s’attarder sur notre différence d’âge ?

Les commentaires négatifs sur leur mariage a fait sortir Aïda Dada et son époux de leur mutisme. Face à buzz.sn, le couple nouvellement constitué répond à ses détracteurs. Comme de jeunes lycéens qui viennent de découvrir l’amour, Dada et son Dady n’ont cessé durant tout l’entretien se faire de s’envoyer des fleurs. Le footballeur ouvre le bal: « Le jour où mes yeux sont tombés sur sa plastique, je suis tombé raide dingue d’elle sans pour autant savoir qu’elle deviendrait un jour mon épouse ». Son épouse le lui rend bien en se félicitant d’avoir atterri dans une famille chérifienne. « Mon mari est de la lignée du prophète. Il pouvait m’éviter sous prétexte que je suis danseuse mais il n’en a pas pris compte. De ce fait, je ne peux que me soumettre à ses désirs », réplique la danseuse. A l’instar de Ndèye Guèye, Aïda Dada a fait l’objet de quolibets et pour cause. Elle aussi serait l’aînée de son mari. Quand la question a été posée par le percutant Junior Guèye qui a réalisé l’entretien pour buzz.sn, Moustapha Nar Diop arrache le micro des mains de son épouse et dit à qui veut l’entendre qu’il n’a que faire des commentaires sur leur différence d’âge. « Elle n’a qu’à avoir 111 ans, cela m’importe peu. C’est la femme dont je suis tombé amoureux, que tout le monde voit les choses ainsi », assène le footballeur. Dada ajoute: « En tant que musulmane, l’écart d’âge dont on parle ne m’indispose du tout. Le Prophète était le cadet de son épouse pour qui il a voué un amour incommensurable. Pris sous cet angle, l’âge devient le cadet de mes soucis. Tout ce qui compte à mes yeux, c’est l’amour qu’il me témoigne et je ferai tout pour lui rendre la pareille, n’en déplaise aux aigris ». La transition est toute trouvée pour aborder les menaces que recevrait l’homme fort du cœur de la danseuse depuis l’annonce de leur union. « Que les filles qui courent après moi se le tiennent pour dit, j’ai cédé mon cœur à Aïda Dada. Qu’elles aillent voir ailleurs (…) quant aux hommes qui m’appellent pour dire du mal de mon épouse, je veux leur dire qu’ils perdent leur temps. Chaque fois qu’ils débitent des insanités contre ma femme, ils renforcent mon amour pour elle », lance-t-il. Pour sa part, Aïda Dada regrette la campagne de médisance dont elle se dit victime depuis qu’elle a dit oui à son Dady. « Pourquoi attendre que je sois mariée pour me dénigrer ? Je veux juste qu’on me laisse en paix avec mon mari », supplie la danseuse qui met sa carrière de danseuse entre les mains de son « Thiof ». « S’il me demande d’arrêter la danse, je m’exécute illico presto », s’engage Mme Diop. Voir l’interview exclusive du couple avec buzz.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *