SEDHIOU : UN NOUVEAU-NÉ RETROUVÉ DANS UN PUITS, UNE FEMME MARIÉE ARRÊTÉE

Le corps sans vie d’un nouveau-né de sexe féminin a été retrouvé dans un puits à Djibabouya, une localité située à quelques encablures de Marssasoum, dans la région de Sedhiou. Appréhendée par la gendarmerie, l’auteure présumée de ce cas d’infanticide est une femme mariée qui en est à sa sixième maternité.

Alertés par la présence d’un corps qui flottait dans les eaux du puits, le chef de ménage s’en est ouvert au Maire de la commune. Bouleversée par cette nouvelle, Ibrahima Niassy soutient avoir saisi la sous-préfecture. Assités par la gendarmerie, des éléments de la 43e compagnie d’incendie et de secours ont repêché le corps sans vie. Il s’agit d’un bébé de sexe féminin.

Exploitants des informations sanitaires du poste de santé de Djibabouya, des éléments de la brigade de gendarmerie de Sédhiou n’ont pas mis du temps pour retrouver la principale suspecte de ce forfait qui présentait des indices qui l’accablent. Agée d’une trentaine d’années, elle est cueillie et mise en observation à l’hôpital régional de Sédhiou.

Les commentaires vont bon train à Djibabouya où la jeune femme originaire de Diassyn Mandina vivait une relation difficile avec son époux qui aurait refusé la paternité de l’enfant issu de cette grossesse. Une enquête est ouverte.

EMEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.