SA THIES COGNE LE FILS DE DE GAULLE: «La seule chose que Boy Niang a…

SA THIES

SA THIES COGNE LE FILS DE DE GAULLE: «La seule chose que Boy Niang a plus que moi, ce sont ses défaites»

Adversaires du 11 mars prochain, Sa Thiès ne jure que par la victoire contre Boy Niang. Le fils de Double Less n’a pas manqué de tacler son vis-à-vis qu’il qualifie de lutteur fuyard. Selon lui, le seul point fort du fils de De Gaulle, c’est la parole. Dans cet entretien, le tombeur de Ness est revenu sur le retour de Balla Gaye 2, l’argent que lui doit Luc Nicolaï et Reug-Reug, élu meilleur lutteur de la saison. Il a fait feu de tout bois.
PREPARATION

«Nous y sommes à fond. Mon staff technique ne ménage aucun effort pour me mettre dans des conditions de performance. Il me faut donc cravacher dur pour être au point le moment venu. Un lutteur doit toujours être prêt à aller au front. La musculation reste un aspect important dans ce duel, mais je n’ai pas augmenté mon poids. Je n’ai pas besoin de volume dans ce duel, mais juste de beaucoup de force. Boy Niang a eu le culot de défier mon frère, c’est son problème. Tout ce qui m’intéresse, c’est la gagne. C’est un duel capital et je vais me battre pour Guédiawaye».

QUALITE DE BOY NIANG

«Il a des qualités, mais il ne m’impressionne pas. Il n’a qu’une seule façon de lutter, contrairement aux lutteurs de notre génération. Ama Baldé, Malick Niang, Lac Rose et autres sont des athlètes qui n’ont peur de rien et qui prennent leurs responsabilités. Avec lui, c’est tout le contraire. Il ne sait que faire des calculs. Il peut remuer ciel et terre avec son staff, mais ils n’arriveront jamais à savoir quelle sera ma stratégie. Ils ne sauront pas si je vais attendre ou l’attaquer. Boy Niang est limité, il lutte toujours de la même façon. Il ne sait faire que saisir une jambe ou faire un croc-en-jambe. Il n’a jamais battu un lutteur autrement qu’avec ces techniques que je viens de citer. Il calcule trop, alors que le plus avantageux dans la lutte est celui qui donne tout, sans calcul. Moi, je suis de ceux qui sont audacieux. La façon de lutter de Boy Niang est dépassée. Elle me rappelle celle des anciens. Nos vieux faisaient beaucoup de calcul dans leurs combats, alors que la génération actuelle ne le fait pas. Ils viennent faire ce qu’ils ont à faire et voilà. Comme c’est un jeune, qu’il fasse des trucs de jeune, mais pas d’ancien. C’est révolu. Sa façon de lutter est à l’ancienne».

BETE NOIR DE GUEDIAWAYE

«C’est pourquoi je vais combattre pour ma ville. Il a battu mes frères, raison pour laquelle il faut que je les venge. Ce qui constitue une pression supplémentaire pour moi. Je suis plus célèbre et plus adulé que lui. La seule chose que Boy Niang a plus que moi, ce sont ses défaites (2 défaites). Pour le reste, on ne boxe pas dans la même catégorie. Il parle trop, c’est son point fort, je le lui laisse. Je n’ai rien à craindre de lui. Boy Niang n’a jamais été coopté dans le classement des meilleurs lutteurs. Jamais. On n’entend que les Ama Baldé, Lac Rose et Cie. Lui, jamais. Car il est limité. Mes erreurs, les gens en parlent, mais c’est parce que je prends des initiatives à chaque combat. On nous paie beaucoup d’argent, il faut donc essayer d’être à la hauteur et appliquer ce que nous avons travaillé. Le combat sera épique, mais ça sera grâce à moi. Je suis prêt à tout pour la victoire. La lutte se fait à deux, donc, il doit prendre son courage à deux mains et lutter comme un homme. Quand on bouffe l’argent du promoteur, il faut assumer dans l’enceinte. Boy Niang n’a rien prouvé. Je suis plus coté que lui et il veut lorgner mon frère, mais vous imaginez ? Ce combat sera plaisant, c’est une certitude, mais il m’est impossible de dire s’il sera rapide ou pas. Quand on parle de rapidité, on pense à moi. C’est le contraire de Boy Niang. Pour moi, un lutteur qui ne prend pas des initiatives n’est pas prêt. Boy Niang est naturellement comme ça. C’est un lutteur attentiste. Si je dois livrer un combat comme celui qu’il a fait contre Zoss, je préfère mettre fin à ma carrière. Que Dieu m’en préserve ! Demandez-lui de ne pas fuir durant 5mn. Moi, j’ai toujours affronté mes adversaires, car c’est plus sûr que de prendre la poudre d’escampette à chaque combat. Il fait pire que fuir, il détale comme un sprinteur (dafay gnali). Ce combat devait avoir lieu depuis bien longtemps. Son manager l’a même confirmé. Il a reçu une belle somme d’argent, mais je suis mieux payé que lui».

L’ARGENT QUE LUC VOUS DOIT

«Il me doit toujours 3,5 millions francs Cfa. J’attends toujours qu’il me rende mon argent. Il peine à honorer sa dette et il a osé venir me solliciter pour un combat (contre Boy Niang avant Leewto production), je lui ai dit non. Il doit d’abord passer à la caisse et on pourra discuter après. J’ai été clair avec lui. S’il m’avait clairement dit qu’il ne pouvait pas honorer sa dette, j’aurais compris, car nous sommes tous des musulmans, mais qu’on veuille me prendre pour un demeuré, je ne l’accepte pas. C’est mon père qui a signé le contrat et il va le régler. Mais on ne fera rien qui fâche. On n’ira pas au tribunal et je n’en parlerai plus. Mais un jour viendra, il va nous payer, c’est sûr».

POIDS
«Mon adversaire n’est pas un poids lourd. Mon staff technique a pris la décision de diminuer mon poids. Pour le moment, je pèse 110kg, mais 120kg est le poids idéal pour lutter contre Boy Niang. J’en ai d’ailleurs parlé avec mes encadreurs, ils m’ont donné leur aval».

REUG-REUG
«Il a mérité son titre de meilleur lutteur de la saison. C’est un lutteur pétri de talent et je le félicite au passage. Que ce trophée lui ouvre les portes du succès. Je profite de cette occasion pour lancer un appel aux promoteurs Gaston Mbengue et Aziz Ndiaye pour qu’ils reviennent. La lutte a encore besoin d’eux. Je veux qu’ils reviennent car la lutte nous appartient à nous tous. C’est bien bon de parler des baisses des cachets, mais le plus important est de s’asseoir autour d’une table pour trouver les remèdes face à la situation actuelle de la lutte.

BALLA GAYE 2
«Il prend très aux sérieux ce combat. Plus que son adversaire. D’habitude, c’était moi qui le réveillais pour aller aux entrainements, maintenant, c’est le contraire. Quand je me lève pour venir le chercher, on me dit qu’il est parti bien avant. C’est vous dire l’ambition qui l’anime dans ce duel. Je prie pour qu’il gagne son combat contre Gris Bordeaux. Tout comme Lac 2 face à Modou Lo».

jotay.net/

Jadon Sancho 10 choses à savoir sur l’un des futurs meilleurs joueurs au monde

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *