Reprise des enseignements, distribution du matériel…: Les écoles privées dénoncent la discrimination et le mépris de l’Etat

La reprise des enseignements prévue  ce 2 juin pour les élèves en classe d’examen s’annonce très mouvementée. Après les enseignants du public, ceux du privé dénoncent un mépris et une discrimination sur la distribution du matériel de protection. 
« La reprise des cours pour les classes d’examen, fixée au 02 juin suscite beaucoup d’inquiétudes. Si les écoles publiques affichent une certaine sérénité, leurs sœurs  du privé laïc  et catholique se sentent méprisées, isolées », s’est indigné Ismaela Kamara, membre du regroupement des écoles privées de Hann, et directeur de l’école Cheikh Moussa Kamara. 

Très en verve, M. Kamara a martelé que « L’enseignement privé est écœuré, à la limite de la nausée. Le gouvernement affiche le dilatoire et la discrimination dans l’octroi du matériel de protection : 1 poubelle en guise de lave-main, 1 thermo-flash, 3 gels et en moyenne 50 masques par établissement privé laïc. Le nettoyage systématique des salles de classes rencontre un niet catégorique de la part des Maires. Les élèves de l’enseignement public constituent-ils les seuls à devoir profiter des moyens de ce pays ? De nos impôts ? », s’interroge- t-il. Et de répondre que les les élèves du privé laïc comme du privé catholique sont aussi des enfants de la nation sénégalaise. Ils jouissent des mêmes droits.

En outre, il renseigne que les enseignants du privé sont sans salaires depuis 3 mois et les écoles sans ressources financières. «Imaginons un seul instant, des enseignants du public spoliés d’une seule mensualité. Le fond de résilience, une ingéniosité du Président de la République, destiné aux écoles privées reste encore hypothétique et les propos dilatoires du ministre de l’Education ne rassurent point », a clamé l’enseignant. 

Pour conclure, il exige un  partage équitable devant une balance qui selon lui penche nettement au bénéfice du public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.