IL rappelle à Bougane Guèye que ses ex-employés souffrent plus que les …

Le Synpics rappelle à Bougane Guèye que ses ex-employés souffrent plus que les Rohingyas
A quel jeu joue le patron du groupe D-Média ? Après avoir envoyé les journalistes de «La Tribune» en chômage technique, «refusé» de payer à ses employés leurs arriérés, s’être séparé de deux de ses journalistes, le voici qui se lance dans une campagne de solidarité aux Rohingyas, en Birmanie, par le biais de sa fondation «Sen Action». Pour le Synpics, cette campagne, «c’est juste pour soulager sa conscience. Il refuse de payer les droits de ses ex-employés qui souffrent plus que les Rohingyas».

Pour le Synpics, cette parade ne peut qu’être mal interprétée.

Le comportement du patron du groupe D-Média, qualifié de «méchanceté», a causé beaucoup de peine à ses travailleurs, «ces jeunes pères et mères de famille sont partis à la Tabaski sans argent».

Aussi, le Synpics appelle Bougane Guèye à faire face à la justice, «pour avoir licencié des employés, procédé à la falsification de signatures, violé allègrement la législation sénégalaise du travail».

Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal ne compte pas baisser les bras. «Nous lui ferons face pour toutes ses forfaitures».

Senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *