Pour avoir mis le feu dans la chambre de sa coépouse : Anta Niang condamnée à 6 mois de prison ferme

Après plus d’un an, l’affaire d’incendie volontaire de la chambre de sa coépouse qui avait défrayé la chronique, en juillet 2015, à Diourbel, refait surface. Poursuivie pour ce délit, Anta Niang, 26 ans au moment des faits, a comparu au Tribunal de grande instance de Diourbel.

Jugée et reconnue coupable des faits à elle reprochés, la jeune dame a été condamnée à 2 ans dont 6 mois de prison ferme. Mais Anta Niang a été très chanceuse. Puisque L’Observateur livre, dans son édition du jour, que la jeune dame, qui avait déjà passé plus de 6 mois de détention préventive, a fini de purger sa peine. Du coup, elle retourne auprès des siens.

Pour rappel, Anta Niang avait, aussi, bénéficié d’une liberté conditionnelle obtenue à la faveur de son état de grossesse avancée, suite à la demande de son conseiller.

Actusen.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *