Pèlerinage à la Mecque : « El hadj » Youssou N’dour ou la peur de l’après Makka ?

La quintessence de la lettre adressée à Youssou Ndour par le sultan Cheikh Modou Kara renvoie à la nécessité pour l’artiste devenu une référence de ranger ses danses endiablées pour un retour vers Dieu. Le guide du Diwaan rappelait ainsi au lead vocal du super Etoile son devoir moral et spirituel de se conformer aux exigences de la religion, en enterrant définitivement le passé dansant et chantant du Mbalax. Pour un musulman pratiquant de la trempe de ce talibé célèbre pour la tonalité de ses compositions, comme la dernière inédite dédiée à Serigne Fallou Mbacké, preuve s’il en était que c’est un talibé convaincu, le devoir de faire le pèlerinage lui a toujours été rappelé, surtout lors de ses visites chez les familles religieuses. Seulement, même si le bon musulman s’attèle depuis quelques années à en faire bénéficier à ses proches et connaissances, payant gracieusement des pèlerinages à ses employés, People.sn rappelle que Youssou N’dour n’a pas encore franchi le rubicond.  Est-ce par crainte de tourner la page du Mbalax ou You a-t-il sacrifié à la tradition musulmane incognito ? La source de People.sn qui ne se rappelle pas le souvenir de son patron en Jelabah ou posant devant la Kabaa, donne sa langue au chat sur les raisons inavouées de ce choix…

people.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *