Offense au chef de l’Etat : Amy Collé Dieng, future star au …

Offense au chef de l’Etat : Amy Collé Dieng, future star au Camp Pénal ?

Amy Collé Dieng a été interpellée pour « offense » au chef de l’Etat, après des propos contre le président Macky Sall dans une vidéo diffusée sur internet quelques jours après les élections législatives. Elle est accusé d' »offense au chef de l’Etat et diffusion de fausses nouvelles ». Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, a mis en garde dans la soirée les « personnes mal intentionnées qui utilisent les réseaux sociaux et autres sites internet pour diffuser des images ou propos obscènes, injurieux et même à caractère ethnique ». Une « mise en demeure est adressée » aux « auteurs de tels manquements (…) aux fins de mettre un termes à ces agissements répréhensibles, sous peine de poursuites judiciaires », avait averti le procureur dans un communiqué.

Amy Collé Dieng a été présentée au Procureur hier. Elle a obtenu un retour de parquet et son sort de joue au moments où vous lisez ces lignes. La chanteuse a affirmé après son interpellation appartenir à un groupe sur la messagerie WhatsApp et ses propos n’étaient pas destinés à être rendus publics, selon une source proche de l’enquête.

Les faits récriminés

Dans un enregistrement sonore diffusé jeudi sur des sites d’informations et sur les réseaux sociaux, la chanteuse s’est montrée critique envers le président Sall à propos de sujets jugés diffamatoires et outrageants. Elle a accusé le chef de l’Etat sénégalais de « manœuvrer dans l’ombre » pour accomplir ses desseins et d’être un « saï-saï » (« coquin » en langue wolof). Elle lui a également reproché de n’avoir « rien fait dans le pays » depuis son élection en 2012 et d’avoir « volé les élections » législatives du 30 juillet. Elle a en outre dénoncé la gestion par le pouvoir du scrutin, marqué par d’importants problèmes d’organisation.
Quatre personnes –trois femmes et un homme– ont été inculpées début juin pour « diffusion d’image contraire aux bonnes mœurs et d’associations de malfaiteurs » et placées en détention préventive à la suite de la diffusion d’un photomontage jugé offensant pour le président Macky Sall sur la messagerie WhatsApp.
Après son retour de parquet, Amy Collé Dieng et Cie seront sans doute placés sous mandat de dépôt aujourd’hui. La chanteuse passera, alors, sa première nuit à la prison des femmes au Camp Pénal de Liberté 6. Sans doute, elle sera la future star de la prison….

 People.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *