Médias : Quand Sidy Lamine Niass éclipse les écoles de formation…

Dénicheur de talents et formateur hors pair, le doyen Sidy Lamine Niass porte fièrement le titre de baron de la presse Sénégalaise. Pour avoir mis le pied à l’étrier à toute une génération, le président-fondateur du groupe Walfadjri peut se vanter d’avoir vu passer les meilleurs journalistes de la place. Sinon les plus populaires. Même s’il est facile de lui faire la critique, sur les critères de sélection, d’embauche et gestion, force est de constater que le célèbre présentateur de l’émission « Diné ak Diamano » reste incontournable dans la marche et l’évolution de la presse sénégalaise.
Pionnier parmi les pionniers à investir la presse privée, son talent de détecteur donnera de l’aile au secteur, et ses éléments formés dans le tas ont vite rivalisé avec les récipiendaires des écoles de formation. Il n’est qu’à lister les journalistes ayant fait les beaux jours du groupe de presse du Mollah pour voir la forte colonie redevable à Sidy Lamine. Un constat qui pousse au questionnement. Pourquoi Walfadjri est-il pourvoyeur d’éléments pour la concurrence ? Nos interlocuteurs qui épinglent le manque de professionnalisme de l’équipe du mollah ne s’arrêtent pas au constat des contrats légers et autres traitements de faveur. Un journaliste témoin des réalités du groupe de presse explique que le défaut de plan de carrière favorise aussi les ruptures inattendues qui rythment la marche de cette « institution ».

Une réflexion sur “Médias : Quand Sidy Lamine Niass éclipse les écoles de formation…

  • février 9, 2016 à 4:34
    Permalien

    bravo pére sidy et bne continuation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *