Mbaye Dozé calme le jeu pour sa réputation de coureur de jupons et de beau parleur

Alors que certaines langues pendues parlent du chouchou du petit écran comme un chaud lapin imbu de sa virilité. Un « étalon » aguerri qui a du mal à contrôler ses pulsions, Mbaye Dozé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, balaie d’un revers de main tous ces qualificatifs dans les pages du « Témoin »

« Les filles, affaire bi moye lolou. Pas d’échappatoire, très sincèrement keen meunoul mouth ci niome. Il est difficile de pouvoir faire la distinction entre fans ou autre chose. Impossible de les canaliser », se défend-il, refusant aussi d’être pris comme un beau parleur du fait des personnages qu’il incarne.

« Beaucoup de personnes pensent que je suis ‘Mbaye Dozé’. Je boite un peu parce que j’ai été l’objet d’une piqure  ratée au pied gauche alors que j’avais 2 mois, mais d’aucuns disent que c’est pour frimer. C’est quand même hallucinant », indique celui qui dit ne croire point au buzz

« Comme certains artistes, je ne laisse pas emporter par l’autosatisfaction ou autoglorification. Ce que j’ai, c’est un don qu’il m’arrive d’exploiter sur scène, tout naturellement, faisant fi des textes. Mais, dans le théâtre, je fais tout dans les règles de l’art, pour ne pas décevoir mes fans. Et, ce dans le plus grand respect des valeurs cardinales de notre société », confie l’artiste

Ilovesenegal.org

Drogba, Koulibaly, Aubameyang Ces stars africaines qui ont refusé la France

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *