Mbao: Un directeur d’internat entretenait une relation avec une de ses élèves, âgée de 15 ans. Le signalement est venu de Paris

Encore un scandale sexuel qui risque de défrayer la chronique. Cette fois ci, c’est un directeur d’internat qui est au banc des accusés, révèle Libération dans sa parution de ce jour.

Directeur d’un internat à Mbao au moment des faits en cause, M. N a été déféré devant le parquet, vendredi dernier, pour détournement de mineure. Il entretenait une relation avec une de ses élèves, âgée de 15 ans. Le signalement est venu du parquet de Paris. D’après le journal, l’histoire a commencé en Avril 2019, lorsque la dame F. T, qui réside, s’est présentée devant la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire de Paris pour dénoncer des faits d’agression sexuelle dont serait victime sa fille D. D, âgée de 15 ans.

Selon elle, les faits se seraient produits au cours de la scolarité de sa fille dans un internat à Mbao, au Sénégal et l’auteur présumé serait le directeur de l’établissement en poste à l’époque. En effet, informe la même source, F.T a expliqué qu’elle vit à Paris avec son époux mais elle avait laissé sa fille dans internat, au Sénégal, en attendant de régulariser ses papiers. Par la suite, sa fille l’a rejoint. Elle révèle qu’en fouillant un jour , le téléphone de sa fille, elle est tombée sur des vidéos et des photos pornographiques que le mis en cause envoyait à cette dernière via whatshapp. Interpellée, D.D a avoué qu’elle entretenait une relation avec le directeur d’internat.

AVEUX DU PRÉSUMÉ COUPABLE

Entendue, toujours à Paris, D. D a affirmé que M. N la conduisait souvent dans sa chambre et lui demandait de le masser. « Il mettait aussi son sexe dans ma bouche et me montrait des photos d’hommes nus. Il a tenté de me pénétrer un jour sans y arriver », a-t-elle relaté. En retenant les faits de corruption de mineure par personne ayant autorité, le procureur de Paris a pris contact avec son homologue de Dakar qui a automatiquement saisi la brigade des mœurs. Cueilli et interrogé sous le régime de la garde à vue au commissariat central, M. N jure qu’il entretenait une relation sérieuse avec la mineure et qu’il prévoyait même de la demander en mariage une fois que ses parents seraient revenus à Dakar. Il a été déféré au parquet, vendredi dernier, pour détournement de mineure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.