Lutte : Malick Niang égratine son ex mentor Yékini et caresse Bombardier

Le nouveau chef de l’écurie de Yoff, Malick Niang, confie qu’il n’a plus des nouvelles depuis 2013. Jadis, lieutenant de l’ex roi des arènes, quand les deux étaient à l’écurie Ndakaru, la relation entre ces deux hommes se sont détériorées depuis le départ de Malick Niang. Dans une sortie au journal l’Observateur, Malick Niang n’a pas caché ses relations tumultueuses avec Yékini, non sans manquer de flatter Bombardier. « Honnêtement ça fait longtemps que je n’ai pas vu Yékini, je ne sais plus grand-chose de lui. Je ne vais pas citer son nom dans une interview alors que je n’ai aucune nouvelle de lui, ça serait mentir. Je ne veux pas mentir, et je ne veux pas qu’on me manque de respect » explique-t-il dans le journal l’Obs.

Tout le contraire de Bombardier, que Malick Niang a flatté dans cette interview. « Bombardier a dit à la télé qu’il m’admirait que j’étais son lutteur. Ça m’a vraiment marqué. Aujourd’hui s’il m’invitait à aller en guerre, j’irai combattre à ses côtés » dit fièrement le lutteur. Yékini appreciera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *