Louga : Une jeune fille sème la terreur dans sa famille

Domiciliée au village de Boguel (région de Louga), la dame C. Ka croupit depuis quelques semaines à la prison centrale de Louga. Elle a été envoyée en prison par sa mère qu’elle accuse ouvertement de lui avoir chipé ses amants. Corsant les charges, elle a confié à son père qu’elle est la fille d’un Maure, avant de taxer sa belle-sœur d’anthropophage (deum).

Divorcée et mère d’une dizaine d’enfants, tous de pères différents, C. Ka suscite des interrogations. L’Observateur, dans son édition de ce samedi 5 mars 2016, s’interroge sur l’état de santé de cette femme qui traîne une triste réputation de belliqueuse qui crache son venin au premier venu lorsqu’elle pique une colère. Une véritable terreur qui a fini par terroriser les membres de sa propre famille. Alors excédé par l’attitude insupportable de C. Ka, l’un de ses frères a saisi d’une plainte les pandores de la brigade de Coki.

« Ma grande sœur passe son temps à s’acharner gratuitement sur les siens ». Il soutient dans la même foulée que sa sœur ne cesse de proférer des menaces à l’endroit de sa femme qu’elle traite d’anthropophage. Il a aussi révélé que sa sœur a ouvertement et publiquement accusé leur mère de lui avoir chipé ses amants. Ce n’est pas tout, dit le plaignant qui souligne que sa sœur n’a pas non plus épargné leur père. S’adressant à celui-ci, elle lui a craché à la figure : « Tu n’es pas mon vrai père. Je suis la fille d’un maure ».

Face à ces humiliations, les sages du village sont montés au créneau pour tenter de raisonner C. Ka. Mal leur en a pris puisqu’ils en ont pris pour leur grade. Sur un ton menaçant, celle-ci a averti : « Laissez-moi en paix, sinon je ferais tomber vos masques. Je vous connais très bien ». Des menaces prises au sérieux. Plus personne n’a osé lui adresser la parole.

C. Ka arrêtée et jetée en prison, sa maman a volé à son secours en indiquant que sa fille a été maraboutée. Attraite devant le juge pénal, elle devra attendre la semaine prochaine. Le tribunal a prononcé le renvoi pour absence de greffiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.