Les 5 raisons majeures de la défaite du OUI à Touba…

Par Mouhamed Koudo

La victoire du ‘Non’ à Touba nous édifie sur plusieurs facteurs qui sont à l’origine de cet événement. Malgré les déclarations du Khalif Général des Mourides relayées par son porte parole Serigne Bass Abdou Khadre, la population de Touba – Mbacké a préférée succomber à la tentation du rejet des réformes, même si ces dernières proposées sont d’une importance capitale pour un état de droit renforcé et une démocratie consolidée. Cette défaite du ‘Oui’ à Touba-Mbacké nous édifie sur les 5 raisons majeures qui l’explique : 1/ La Campagne de désinformation de l’opposition Dés la déclaration du président de la République annonçant la tenue d’un référendum, l’opposition s’est engouffrée dans la brèche de la laïcité pour anéantir la quintessence des réformes, en faisant circuler la rumeur sur l’introduction de droits pour les homosexuels, et l’affaiblissement de l’islam au Sénégal. L’opposition a sue tirer sur la corde sensible des Sénégalais. Même si nous savons aujourd’hui que ces informations sont fausses mais rentraient dans le cadre d’une campagne de désinformation bien mûrie, réfléchie et appliquée. 2/ La rationalisation des passeports diplomatiques Nous savions que depuis 2012 le président de la République a décidé de rationaliser l’octroi des passeports diplomatiques qui étaient distribué de manière informelle, et partisane à certains marabouts pour des raisons obscures, privilégiant l’inéquitabilité de traitement entre les citoyens. Le président de la République s’était attiré les foudres des religieux bénéficiaires de ces privilèges quand il avait décidé de rationaliser les octrois. Mais le peuple avait réclamé une rupture à tous les niveaux, donc c’était un devoir et une obligation pour le président Macky Sall de l’opérer car en définitive c’est l’essence même d’une politique de réduction des inégalités sociales. 3/ Distribution des mallettes d’argent Combien de fois avons nous assisté au temps de Wade à des distributions intempestives de mallettes d’argent ? Aux religieux, aux fonctionnaires internationaux, aux membres de son parti etc. Cette gabegie avait exacerbée la population qui dans son fort intérieur avait besoin plus de ces fonds pour faire face aux préoccupations sociales. Quand le président de la République Macky Sall est arrivé, nous avons entendu au Sénégal toutes sortes de sobriquets comme par exemple ‘Deuk bi dafa Macky’ pour ne citer que celui ci. En quelque sorte la rupture a été opérée à ce niveau, car l’argent du contribuable est focalisé désormais vers cet même contribuable et distribué de manière équitable. 4/ L’affaire Karim Wade Abdoulaye Wade a fait croire à la population de Touba Mbacké que Karim est la seule personne capable de continuer ses œuvres dans la cité religieuse. En définitive, continuer la distribution des passeports diplomatiques, distribution de mallettes d’argent etc. Cette idée que plus de 90% des sénégalais rejettent car constituant une pratique honteuse, indigne et gabegique pour un état de droit. Mais les marabouts bénéficiaires luttent par tout les moyens pour revenir à ce système. 5/ La rationalisation des véhicules Le régime d’Abdoulaye Wade était en quelque sorte aussi, un système de distribution automatique de véhicule pour les religieux. Qui dit véhicule dit le prix, qui dit prix demande sa provenance quand on sait que l’unique provenance est la caisse de l’état donc l’argent du contribuable. Ces 5 raisons sont les sources incontestables de la défaite du ‘Oui’ à Touba-Mbacké. Et dans cette dynamique irréversible de rationalisation des ressources de l’État aux grands bénéfices de la population dans son ensemble, le président Macky a le soutient de ses lieutenant commençant par Moustapha Cissé Lô qui mène une lutte sans merci dans un milieu réfractaire aux nouvelles orientations du président.

www.buzz.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.