Le récit glaçant de Bamba, premier à arriver sur les lieux du drame

Son récit donne froid dans le dos. Alors que la petite bourgade de Khourounar savourait la fraiche matinée de ce paisible samedi de Magal, Mohamadou Bamba Bâ est subitement réveillé par des cris. Le jeune homme, qui ne chercha pas à comprendre, saute de son lit et court jusqu’à la demeure de Fatoumata Moctar Ndiaye. Il défonce le portail de la maison et tomba nez à nez sur le présumé meurtrier, Bathie. La main dégoulinante de sang, le chauffeur laisse tomber le couteau ensanglanté et s’enfuit.

«Dès qu’il m’a vu, il a jeté le couteau »

«Je fus la première personne qui est entrée dans la maison  quand le drame s’est produit. Je dormais quand j’ai subitement été réveillé par des cris. J’ai couru  jusqu’à la maison de Mme Fatoumata Moctar Ndiaye, j’ai défoncé la porte. Et quand je suis entré dans la maison, j’ai croisé Bathie qui avait le couteau en main. Je lisais la tension dans ses yeux. Dès qu’il m’a vu il a jeté le couteau ensanglanté. Sa main était blessée. Je lui ai demandé ce qui s’est passé. Mais, il ne m’a pas répondu. Il m’a dépassé. Puis, j’ai ramassé le couteau ensanglanté », nous explique Mohamadou Bamba.

Ce jeune voisin de la défunte pensait même que Bathie, le chauffeur, avait pourchassé et tué un voleur qui s’est introduit dans la maison, puis, il a paniqué et a voulu se suicider. «Au premier regard, je me disais que c’est un voleur qui s’était introduit dans la maison et que Bathie l’avait poignardé et tué, puis  il a voulu se donner la mort. Mais, il fuyait. J’ai couru pour le rattraper, mais il était déjà dans une maison voisine. Il a réussi à accéder à leur terrasse. Il voulait se suicider. Mais, on a réussi à l’en dissuader. Puis on l’a ramené », explique le jeune homme. Jusque-là, Mohamadou et ses copains, qui ne soupçonnaient Bathie de rien, voulaient même le conduire au poste de santé pour soigner sa main. «Sa main était blessée. On l’a amené au poste de santé mais c’était fermé. Ceux qui étaient avec moi ont voulu l’amener à Dominique pour le soigner mais  ils n’avaient pas de sous. Mais, quand nous avions voulu le ramener à la maison et qu’il a refusé. C’est là qu’un homme est venu nous demander de l’amener à la police.  Je leur ai demandé de l’amener moi je vais à la maison de la dame pour savoir ce qui s’était réellement passé ».

Une fois à la maison mortuaire, les pièces du puzzle ont commencé à se mettre en place dans la tête de Mohamadou Bamaba. «Quand je suis revenu dans la maison, on m’a dit qu’on a égorgé  la dame et Adama , son fils, qui est un ami intime. J’étais sous le choc. Je réalisais que Bathie que je croyais être le héros de l’histoire était en réalité celui-là même qui est soupçonné d’avoir tué la dame. Je n’en revenais pas. La dame était égorgée ‘‘carrément’’. Puis, elle a été évacuée  et son fils aussi. On est retourné à la police et on y a trouvé Bathie. La police  nous a entendus. Et c’est quand les enquêteurs l’ont soumis à leur interrogatoire qu’il a craqué », confie-t-il.

« Il croyait avoir tué Adama »

Aujourd’hui, comme tout le quartier de Khourounar, Mohamadou Bamba Ba est sous le choc et surpris par cet acte supposé posé par Bathie. « Bathie ne nous a jamais montrés cette facette de sa personne. Il était timide, taquin. Mais, c’est vrai qu’on ne connait jamais assez une personne », lâche le jeune pikinois.

Youssouf SANE

Auteur: Youssouf SANE – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *