Lac de Guiers 2 : « Lutter jusqu’à 40 ans, je n’y pense même pas »

Dans le journal Les Echos de ce mardi 30 janvier 2018, Lac 2 révèle qu’il était victime de favoritisme tout au long du combat contre Modou Lô. Sans mettre de gants, il a fait feu de tout bois.

Pour Lac 2, le favoritisme est la plaie de la lutte. « Le retrait des sponsors n’est pas un frein à la lutte, mais plutôt le favoritisme. C’est la plaie de cette discipline. On peut supporter un lutteur, mais faisons les choses dans les règles de l’art. Au stade, on a prononcé mon nom qu’une seule fois, le reste c’était du Modou Lô. Comme si je n’avais rien fait. Cela me désole« , indique-t-il.

Poursuivant, Lac a profité de cette interview pour tirer sur ses détracteurs qui ne souhaitent que sa chute.

« Ils peuvent me combattre, mais si Dieu décide que mon pagne ne touchera pas le sol, ce sera peine perdue« , lance-t-il, avant de souligner qu’il dérange : « Je sais que je dérange beaucoup, mais ils doivent savoir que c’est Dieu qui m’a mis là« .

Parlant de son avenir , le Puncheur de Walo souligne que la fin est proche. Sans donner une date exacte, il affirme qu’il ne luttera pas jusqu’à 40 ans.

Senego

Coutinho doit-il refuser la Juve ? Le PSG bousculé dans le dossier Hamari Traoré | Rumeurs Mercato

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *