KEITA BALDE TISSE DES LAURIERS A SADIO MANÉ : «C’est un gars formidable. Il n’est pas difficile pour lui de devenir une légende»

Aujourd’hui, il est connu de tout le monde que Keita Baldé est un homme généreux. Interrogé par Sky Sports News, Keita Baldé est revenu sur l’importance d’aider son prochain. L’attaquant des Lions a aussi encensé son frère et ami Sadio Mané qui, dit-il, est une légende vivante dans son club et son pays.

Le combat contre le racisme

«C’était un message fort (en Angleterre, lors de la reprise de la Premier League). Je pense qu’il ne s’agit pas de football mais plutôt de la vie de tous les jours. Personnellement, je n’ai pas souffert de ce problème sur le terrain, mais j’ai été proche de certains de mes collègues comme Koulibaly qui ont eu de mauvaises expériences. Tout commence par l’éducation et les valeurs. Notre travail nous permet de parler plus fort que les autres, nous devons donc élever la voix et partager des messages d’égalité, de respect et d’unité».

Sadio Mané, une légende vivante de Liverpool et du Sénégal

«C’est une grande réussite pour un joueur sénégalais (de remporter la Premier League), mais il ne faut pas oublier qu’il est déjà vainqueur de la Ligue des champions et meilleur joueur africain de 2019. C’est un gars formidable. Nous sommes des amis proches et je suis très fier de lui. Il est dans l’histoire de Liverpool, il n’est donc pas difficile pour lui de devenir une légende.»

Jouer un jour en Premier League

«Je suis né en Espagne et j’ai grandi à Barcelone, mais je n’ai jamais joué en Liga. J’ai évolué en Serie A avec la Lazio puis j’ai déménagé à Monaco et joué en Ligue 1. J’aime découvrir de nouveaux endroits et relever de nouveaux défis. Bien sûr, la Premier League et la Liga sont de grands défis pour tout joueur ambitieux. Maintenant, je veux profiter de la saison prochaine avec Monaco et m’améliorer.»

Les nouveaux projets pour la saison prochaine

«Je vais me concentrer sur mon équipe et aborder la nouvelle saison avec une bonne mentalité et atteindre mon meilleur niveau. J’ai 25 ans, je suis père maintenant et j’ai mûri en tant qu’homme et en tant que joueur. Il est temps d’intensifier et de faire la différence à nouveau.»
LES ECHOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *