Installation de l’Assemblée nationale: « Khalifa Sall n’y sera pas » Les « Amazones vont défiler nues(?)

Installation de l’Assemblée nationale # « Khalifa Sall n’y sera pas » (Avocats)
Les avocats du maire de Dakar, Khalifa Sall, en détention à Rebeuss, ont adressé ce mercredi une lettre au président de l’Assemblée nationale pour l’informer que leur client ne sera pas à la première session prévue, jeudi. Pour la bonne et simple raison, que c’est en raison de la privation de la liberté dont il fait l’objet qu’il ne pourra pas prendre part à la première session, ni à toutes celles qui suivront, tant qu’il ne sera pas mis fin à sa détention arbitraire.

Lasses de constater que leurs manifestations pour la libération de Khalifa Sall n’ont pas donné le résultat escompté, les « Amazones » du maire de Dakar menacent de passer à la vitesse. Le plan qu’elles promettent à Macky Sall est renversant.

Assemblée nationale : Comment la 13e législature sera installée
Ce jeudi, les 165 députés élus lors des dernières législatives seront installés dans leurs nouvelles fonctions à l’Assemblée nationale. La cérémonie comportera quatre grandes étapes que détaille Alioune Souaré, qui fut député dans la 12e législature.
Première étape de la cérémonie d’installation : «On choisit d’abord un doyen d’âge parmi ceux qui seront présents. Les deux plus jeunes députés vont être choisis pour faire office de secrétaires, explique Souaré. Le bureau d’âge installé, le secrétaire procèdera à l’appel nominatif.»
Deuxième étape : «Après avoir terminé l’appel nominatif, si le quorum est atteint, on procède à l’élection du président de l’Assemblée nationale. Quand le président est élu, informe l’ancien député, le doyen d’âge cède son fauteuil au président de l’Assemblée nationale qui présidera le reste des travaux pour l’élection les vice-présidents, les secrétaires élus, etc.»
Ensuite, par vote, 8 vice-présidents, 6 secrétaires élus, et 2 questeurs seront choisis pour parachever l’ossature du bureau de l’Assemblée nationale. C’est la troisième étape. Souaré détaille : «Chaque groupe parlementaire, une heure avant le démarrage du scrutin, fait ses propositions pour proposer ses membres qui vont figurer sur le bureau. Si le président de l’Assemblée est élu au scrutin uninominal. Le reste est une élection de listes.»
Enfin, quatrième et dernière étape, il sera question de mettre en place les commissions techniques. Elles seront 11 au total. Là encore, indique le député de la 12e législature, les groupes parlementaires feront leurs propositions. Mais, celles-ci ne se feront pas séance tenante.
Chaque commission sera composée de 30 membres sauf la commission des finances qui comptera 40 membres.

Auteur: Youssouf SANÉ – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.