Incendie à Béto : Le père des victimes indexe le déficit d’eau

C’est avec une vive émotion et un cœur meurtri que la mère des deux enfants retrouvés mort dans l’incendie survenu dimanche dernier à Béto raconte les circonstances de la disparition de ses deux bouts de bois de Dieu.
« Je me suis réveillée tôt le matin et je suis partie chercher du charbon pour préparer du café et à un moment j’ai senti les flammes. Personne ne pouvait entrer dans la case pour sauver les enfants », a-t-elle confiée sur Iradio
Une mort tragique dixit le père qui était absent au moment de l’incident. « J’étais en voyage durant le week-end rien que pour avoir de quoi nourrir mes enfants. C’est par la suite qu’on m’a annoncé la nouvelle et je me suis précipité pour retourner à la maison. Je rends grâce à Dieu mais j’aurai bien voulu revoir mes enfants en vie ».
Ce village situé dans la commune de Touba Fall, département de Mbacké, souffre également d’un manque d’eau qui aurait aggravé l’incendie tardivement maîtrisé par le voisinage. « Il n’y a pas d’eau ici, vous l’avez même constaté. Je peux dire que c’est cela qui a aggravé l’incendie et c’est un véritable problème ».

Drogba, Koulibaly, Aubameyang Ces stars africaines qui ont refusé la France

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *