Emigration clandestine : L’hécatombe face au mutisme troublant du Chef de l’Etat !

Le silence troublant du Chef de l’Etat, relativement au nombre inestimable de jeunes migrants sénégalais, qui sont morts dans l’océan, en tentant de rallier l’Europe, continue de déchirer la conscience de nos compatriotes. Il est vrai que sur Twitter le Président Macky a édicté un certain nombre de recommandations d’usage après avoir présenté ses condoléances aux familles éplorées. Mais par le biais de ce réseau social, le Premier Sénégalais s’adresse plutôt au reste du monde et non aux sénégalais. Et c’est surtout son insensibilité face aux drames qui touchent son peuple qui est inquiétant !

Le Président de la République est dépositaire de la souveraineté du peuple et c’est pour cette raison qu’il a été élu à la tête du pays. Il est le père de la Nation et pour ce faire, tout ce qui touche son peuple doit l’atteindre en premier. Mais le constat est ahurissant.

Face à l’hécatombe sur nos jeunes migrants en quête d’un eldorado en Europe, il reste imperturbable voire insensible. L’organisation internationale pour les Migrations (OIM) a livré des chiffres qui font froid au dos sur le nombre de migrants sénégalais qui ont péri dans l’océan.

Pour le seul mois de septembre 2020, elle a avancé que, “14 bateaux transportant 663 personnes » ont quitté le Sénégal pour rejoindre les Canaries.  Près d’un quart de ces embarcations ont connu des avaries ou des naufrages.

Au 24 octobre 2020, 414 sénégalais sont morts en mer d’après ses relevés, contre 210 sur l’ensemble de l’année 2019.Ainsi, au lieu de fouiller en profondeur pour vérifier l’exactitude des chiffres avancés par cet organisme international des migrations, le Gouvernement se permet de se perdre en dénégation et en conjecture sur ces chiffres avancés.

Et la vérité est que dans cette affaire, tout n’est pas imputable au pouvoir. Quand bien même, sa part de responsabilité y est patent en tant que toute puissance publique. Quand le Chef de l’Etat Twitte par ailleurs sur ce drame, il le fait pour se rendre visible au niveau du cyberespace mais ce ne sera pas pour parler à ses compatriotes.

Il est vrai que le Sénégal souffre d’un manque criard d’opinion publique forte susceptible de veiller tout le temps sur l’intérêt supérieur de la nation, mais le pouvoir de Macky ne doit en aucun cas abuser de cette « candeur » de nos compatriotes pour ignorer de facto ce pourquoi il est.

Submergé par de sempiternels calculs politiciens sur fond de 3e mandat en gestation, Macky Sall a décroché Idrissa Seck pour contrer les jeunes leaders qui montent en puissance, afin de conserver le pouvoir pour des raisons qu’il est seul à connaître.

Les internautes s’apprêtent à organiser une journée pour rendre hommage aux jeunes migrants sénégalais qui ont sombré au fond de l’océan. Car, ils ont estimé que trop c’est trop et le mutisme des autorités dénote de leur manque de considération à l’égard des sénégalais.

Ce qui les intéresse, c’est de gérer leur pouvoir et leurs milliards au détriment d’un peuple incapable de dire » non, ça suffit ! »  Le drame, c’est quand la comédie n’est pas drôle, affirme un adage qui semble nous dire que le silence du Chef de l’Etat n’est pas drôle. C’est donc un drame !

Assane SEYE-Senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *