Elle confie avoir accouché et coupé, toute seule, le cordon ombilical, avant de noyer le bébé dans une fosse septique

Elle confie avoir accouché et coupé, toute seule, le cordon ombilical, avant de noyer le bébé dans une fosse septique : récit effroyable d’une mineure de Sicap Liberté
C’est une tautologie de dire que les faits font froid dans le dos. En effet, le corps d’un nouveau-né a été jeté dans une fosse septique.

Le drame s’est déroulé le vendredi 8 décembre dernier dans l’après-midi dans une villa sise à Sicap Liberté 4. Une mineure de 17 ans qui a prématurément accouché, n’a trouvé rien de mieux à faire que de noyer ce petit être qui ne demandait qu’à vivre, dans la fosse.

La découverte macabre a été faite, contre toute attente, par un éboueur que la grand-mère de la mineure a engagé, pour déboucher la fosse. C’est ainsi que les Sapeurs Pompiers ont été alertés.

Constatant, avec effroi, la mort du nouveau-né, ces derniers, qui ont conclu à un infanticide, ont prévenu les éléments du Commissariat de Dieuppeul. Arrivés sur les lieux du drame, les hommes du Commissaire El Hadj Baïty Sène ont, pour les besoins de l’enquête préliminaire, interpellé 3 trois jeunes dames, dont la mineure, qui vivent toutes dans le domicile, où le corps a été retrouvé.

C’est ainsi qu’elles sont soumises chacune à un examen gynécologique pour connaitre la coupable. Ledit examen ayant révélé que la petite de 17 ans (dont on taira le nom, parce qu’elle est mineure) présentait des traces récentes d’accouchement. Et le reste ne sera qu’un simple jeu d’enfant pour les flics. Elle est ,aussitôt, placée en garde-à-vue.

Voilà comment les hommes du Commissaire ont pu détecter laquelle des trois dames était coupable de l’infanticide

Au début d’un long interrogatoire, la mineure joue la carte de la résistance-tout-terrain et surfe sur le registre de la dénégation, histoire de chercher à se tirer d’affaire. Mais c’est méconnaître les hommes du Commissaire El Hadj Baïty Sène.

Qui, déterminés à connaitre la fin de l’histoire, ne lâchent pas leur “prise”. Alors, convaincue qu’elle est cernée, après avoir grillé ses dernières cartes en main, la mineure finit par avouer son crime. Son histoire est, pour le moins, effrayante.

Car, selon les sources de Actusen.com, la petite a avoué avoir accouché et coupé le cordon ombilical toute seule, avant de noyer le bébé dans la fosse sceptique.

La mineure de 17 ans a réussi à traîner, secrètement, une grossesse qu’elle a menée à terme, sans que personne (ni sa grand-mère, ni ses colocataires) n’en soit informé

Aussi tirées par les cheveux que puissent paraître ses explications, la mise en cause, qui vivait avec sa grand-mère a réussi par on ne sait pas quelle magie, à traîner, secrètement, une grossesse qu’elle a menée jusqu’à son terme sans que personne, pas même, les deux autres jeunes dames avec qui elle partage la cour de la maison, n’en soient au courant.

Après 96 heures de garde-à-vue, elle a été déférée au parquet pour infanticide. Le trajet Commissariat de Dieuppeul-Palais de justice, les hommes du commissaire El Hadj Baïty Sène connaissent, comme ils connaissent leurs poches. En effet, ces policiers sont en train, dit-on, d’abattre un travail de titan pour nettoyer la contrée des délinquants et autres adeptes de pratiques peu orthodoxes.

Et ce n’est pas l’un des grands dealers de chanvre indien qu’ils ont récemment alpagués, avec à la clé, 9,5 kilogrammes de l’herbe qui tue, qui démentira votre Site. Alors, avis sans frais aux contrevenants !

Ndèye Aminata DIAHAM (Actusen.com)

Messi, Bale, CR7, Neymar Le top 10 des joueurs les mieux payés au monde

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *