Bineta Sow, maman de l’élève disparue en France : << Je n'arrive plus à fermer l'oeil >>

La maman de Diary Sow a trop mal. Elle a si mal qu’elle a perdu la voix. Dans son boubou traditionnel de couleurs rouge et noir, Bineta Sow était inconsolable, hier mardi, au neuvième jour de la disparition de sa fille. La douleur a pris toute sa place. Sans bornes et sans mesures, elle a supprimé en elle les mots. Elle n’a pas pu retenir ses larmes devant les journalistes qui ont fait le déplacement au domicile de la << meilleure élève du Sénégal (2018-2019) >> sis à Malicounda, commune située dans le département de Mbour, absente des cours depuis la rentrée des vacances de Noël. Difficile pour la mère de famille de s’exprimer. Elle semble perdre goût à la vie. La gorge nouée. Des tremolos dans la voix. Il suffit de l’écouter parler pour comprendre combien la disparition de sa fille est encore trés vive chez elle. Bineta Sow a le coeur meurtri. Mais la dame s’efforce à parler : << La disparition de ma fille Diary Sow a affecté tout le Sénégal. Depuis l’annonce de sa disparition, je n’arrive plus à fermer l’oeil. Je ne peux plus rien faire. Je veux retrouver ma fille saine et sauve et pour ça, je n’arrête de formuler des prières. Ce n’est pas par ce que je refuse de me prononcer sur cette affaire, mais j’ai perdu tous mes moyens avec la disparition de ma fille. >> La famille de l’étudiante de 20 ans, en deuxième année au lycée Louis-Le-Grand de Paris, a brisé le silence. Parents, amis et proches étaient tous là pour remercier les Sénégalais qui ont fait de l’affaire Diary Sow la leur. Aprés quelques mots prononcés, la maman de la jeune fille, sous le coup de l’émotion, a fondu en larmes. << J’ai senti que je ne suis pas seule, car j’ai vu le soutien des Sénégalais qui sont trés impliqués dans la recherche de Diary Sow. C’est une affaire qui concerne tout le pays. Depuis que l’affaire a éclaté, tous les Sénégalais se sont mobilisés. Je ne peux donc que les remercier. Je suis profondément touchée >>, témoigne-t-elle, les larmes aux yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *