DÉCÈS DE ALIOUNE BADIANE : UNE GROSSE PERTE POUR LE SÉNÉGAL

Le Sénégal vient de perdre un monument. Le décès de Alioune Badiane, ancien Directeur des Programmes de ONU-Habitat est un coup dur pour le Sénégal et pour l’Afrique. Cet homme d’une compétence à nulle autre pareille et d’une expertise généreuse a marqué de son empreinte l’urbanisme et l’aménagement du territoire. Esprit vif, plein d’initiative et d’entre-gens, Alioune a ouvert les chantiers de la gestion urbaine à beaucoup de jeunes africains et a beaucoup investi dans la planification urbaine et la gestion des établissements humains.
Je me souviens de notre première grande sortie à Dubai (EAU) et Istanbul de au sommet mondial sur les établissements humains en 1996 où, en compagnie de Serigne Moustapha Saliou, on devait présenter l’exemple Touba en matière d’aménagement. Ce fut un grand moment d’échanges sur cette cité religieuse qui avait valu au Sénégal les satisfécits et la reconnaissance de la communauté internationale.

Alioune Badiane et son ami feu Daniel Biau, ont par leurs compétences et leur esprit managérial, influencé ONHU-Habitat et orienté les questions urbaines vers une solidarité internationale. Leur oeuvre restera gravé dans les mémoires. C’est grâce à lui que j’ai personnellement intégré, en tant que journaliste le monde si pointu et si exigent de l’aménagement du territoire et développer mes connaissances sur les questions urbaines. A Nairobi ou il était devenu incontournable, il aura laissé le souvenir d’un meneur d’homme, d’un inspirateur d’idées et d’un bâtisseur hors pair. Ngaye Mekhé aura perdu un conseiller avisé et un fils généreux ;Dors en paix cher ami. Que la terre de Touba te soit légère.

EMEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *