111111111 Envoyé par un commerçant de Sandaga : le conducteur de "Tiak-Tiak" loue les services d'un agresseur pour voler 17 millions Fcfa à son client

Envoyé par un commerçant de Sandaga : le conducteur de « Tiak-Tiak » loue les services d’un agresseur pour voler 17 millions Fcfa à son client

M.Fall est un conducteur de « Tiak-Tiak » d’un genre particulier. Le jeune homme a des grosses visées. Seulement, tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Sachant que le commerçant Kh.Diané lui fait des commissions avec des montants exhorbitants et des objets de valeur, il décide se faire de l’argent sur le dos de son client. Il fait appel à son ami M.K. Fall pour simuler une agression afin de le dépouiler des sommes de 26 000 Euros (environ 17 millions de Fcfa) et de 340 000 Fcfa qu’il avait la charge de transporter pour le compte du commerçant. Les faits ont lieu le 11 janvier dernier quand le commerçant fait appel au conducteur de « Tiak-Tiak » pour apporter l’argent à des clients. Ayant déjà préparé son coup, M.Fall décide de dérouler son scénario ce jour-là. Ainsi, il fait appel à son ami M.K Ndiaye pour qu’il joue à l’agresseur. En pleine journée du 11 janvier, le commerçant remet au conducteur de « Tiak-Tiak » ce sac plein de liasses pour qu’il les remette à un de ses clients établi à Yoff et qui devait se rendre en Turquie. N’ayant pas confiance à son << agresseur >>, M.Fall s’arrête en cours de route pour diviser l’argent avant de demander à M.K Ndiaye de passer à l’action. L’agression se fait sans anicroche sur l’autoroute, à hauteur du pont Patte d’Oie. Sans tarder, il appelle le commerçant pour lui signifier qu’il venait de faire l’objet d’une violente agression, précisant que les assaillants ont pris le colis.
Face aux incohérences, le commerçant émet des doutes sur son client et saisit le commandant de la Brigade de recherches de la gendarmerie de Faidherbe d’une plainte contre X. La première mesure prise a été de convoquer le conducteur de « Tiak-Tiak » qui est revenu sur les circonstances de sa présumée agression. Il explique aux enquêteurs que c’est à hauteur du pont de la Patte d’Oie qu’il a été heurté par deux individus à bord d’un scooter Tmax, précisant que les agresseurs ont pris l’argent qu’il convoyait. Les hommes du commandant Adama Niang décident de procéder à la reconstitution de l’agression. Ce qui a permis de déceler certaines incohérences dans le récit du mis en cause. Notamment le fait qu’il soit tombé sans aucune égratignure et que la moto n’a subit aucun dommage. De plus, l’exploitation de son relevé de téléphone a permis de constater qu’il était en permanence en communication avec M.K Ndiaye, le présumé agresseur. Face à toutes ces nouvelles informations, M.Fall finit par avouer son forfait. Il soutient qu’il a dissimulé une partie de l’argent dans une chaussure planquée dans leur toillette publique et remis le reste à M.K Ndiaye. Interpellé, ce dernier reconnait aussi les faits. Il soutient qu’il était avec un de ses amis au moment de commettre l’attaque. Il ajoute qu’ils sont allés voir un marabout pour que le commerçant oublie tout ceci. Au terme de leur durée légale de garde à vue, les deux amis ont été déférés au parquet du procureur de la République du tribunal de Dakar, pour association de malfaiteurs et vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *