Choc psychologique d’une Dame : « Je refuse d’observer le veuvage, mon mari n’est pas mort »

Des parents de candidats à l’émigration clandestine, déclarés morts ou portés disparus, n’ont pas pu résister au choc psychologique qui les étreint après qu’ils ont reçu la mauvaise nouvelle,relat l’Observateur.

C’est le cas de cette Dame habitant au village de Mbengane et fraichement mariée. Elle refuse de croire que son époux est décédé.

Elle ne cesse de dire à haute voix que son mari  est toujours vivant : « je sens qu’il n’est pas mort et pour rien au monde je n’observerai le veuvage, je suis persuadé qu’il reviendra », répète-t-elle sans cesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *