Birane Lô encourt 2 mois de prison ferme pour avoir soutiré 9 millions Cfa…

iGFM – (Dakar) Le nommé Birane Lo, âgé de 29 ans, a comparu, hier, à l’audience des flagrants délits du tribunal de grande instance (Tgi) de Dakar. Il répondait des faits d’escroquerie aux visas sur plainte de deux candidats à l’émigration qu’il a grugés d’ n montant de 9 millions de francs. Le parquet a requis contre lui un an de prison dont deux mois ferme.

Les faits pour lesquels le talibé Birane Lo a comparu, mercredi, à l’audience du Tgi de Dakar remontent au mois de février dernier.  Deux candidats à l’émigration qui désiraient se rendre au Canada, Cheikh Diouneydi Mbaye et Amadou Lamine, ont été escroqués de 9 millions de francs par Birane Lo appréhendé le jour du Magal dans sa maison à Touba. Le sieur Lo s’était fait remettre la somme de 9 millions par ses victimes en leur expliquant que son marabout, un certain Serigne Fallou Mbacké, avait la possibilité de les faire voyager au Canada en leur remettant des visas pour Cuba. Les deux candidats à l’émigration au Canada ont été ainsi appréhendés par la police à Cuba. C’est grâce à l’aide d’ONG qu’ils ont pu revenir au Sénégal.

« C’est le beau-père de Cheikh Mbaye qui m’a mis en rapport avec eux pour leur chercher des visas pour le Canada. C’est mon marabout, Serigne Fallou Mbacké, qui m’avait demandé de l’informer si je trouve des candidats au voyage. Ils n’ont jamais vu le marabout, ils se parlaient juste au téléphone. J’ai versé l’argent dans le compte bancaire de mon marabout. Je ne l’ai jamais vu amener des candidats à l’émigration, mais le marabout voyageait tout le temps », s’est défendu le prévenu à la barre du tribunal. « Je n’ai jamais douté des dires de mon marabout pour concrétiser leur projet de voyage au Canada », a ajouté le prévenu.

A l’en croire, Cheikh Diouneydi Mbaye et Amadou Lamine Birane Lo ont accusé du retard en venant à Touba. A leur arrivée, la délégation du marabout était déjà partie et ils n’ont pu voyager. « Birane Lo nous avait garanti qu’il va tout traiter jusqu’à l’obtention du visa pour le Canada et que nous devions voyager avec son marabout, Serigne Fallou Mbacké, qui devait effectuer une tournée en Europe ( !). Quand on déposait les papiers pour les transactions, on n’a jamais vu le marabout. Au téléphone, le marabout m’a dit qu’il a demandé 4 millions pour le voyage. C’est Birane Lo qui a réclamé les 500.000 francs. C’est notre beau-père qui nous a dit que Birane Lo est une personne de confiance et honnête. Nous lui avons fait confiance à cause de son marabout Serigne Fallou Mbacké », a soutenu Cheikh Diouneydi Mbaye.



Selon le conseil des parties civiles, ses clients ont subi un préjudice énorme. « Il y a une manoeuvre frauduleuse et un usage de fausse qualité qui ont poussé les parties civiles à remettre des versements consistants à Birane Lo. Le modus operandi, c’est l’information éparpillée sous forme de publicité mensongère qui pousse les candidats au voyage à venir vers eux. Les faits sont constants, il y a escroquerie. L’infraction est consommée par les manoeuvres frauduleuses », a soutenu le conseil des plaignants qui a réclamé la somme de 20 millions de francs en guise de dommages et intérêts.

Même si le bénéficiaire était Serigne Fallou Mbacké, toutes les transactions sont passées entre les mains de Birane Lo. Il a délivré les visas et les billets de voyage pour Cuba d’où les victimes devaient transiter vers le Canada. Pour la répression du délit, le substitut du procureur a requis un an de prison dont deux mois ferme. Le conseil de la défense, Me El hadj Diouf, a parlé d’injustice. « Le beau-père a présenté Birane Lo comme un homme honnête, un vrai mouride qui respecte les recommandations « Ndiguel  de son marabout. Le marabout Serigne Fallou Mbacké existe, il n’y a pas de faux nom ni de manœuvre frauduleuse. Personne ne peut sortir dans la tête d’un mouride que le marabout est un saint homme et il dit la vérité, » a estimé Me Diouf.

A l’en croire, le prévenu est une victime qui n’avait pas une intention malveillante. « La gendarmerie a bâclé l’enquête, le tribunal ne peut pas faire le travail des enquêteurs. Même si le tribunal condamne le prévenu à deux mois ou un an de prison, Birane Lo ne pourra pas payer l’argent qui se trouve dans les comptes du marabout », a soutenu Me El hadj Diouf. Le tribunal a mis l’affaire en délibéré pour le 28 octobre prochain.

Le Témoin

Source igfm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *