ASTOU TRAORÉ : ‘’C’EST À MOI QU’IL APPARTIENT DE DÉCLARER LA FIN DE MA CARRIÈRE INTERNATIONALE’’

La basketteuse Astou Traoré soutient que c’est à elle-même d’annoncer la fin de sa propre carrière internationale, une réaction consécutive à l’annonce de sa retraite par le directeur technique national (DTN) du basketball, Moustapha Gaye.

‘’J’ai appris à travers la presse (…) la nouvelle concernant ma retraite internationale. Je veux simplement préciser qu’il m’appartient, et à moi seule, de décider de cela au moment voulu’’, a écrit Traoré, championne d’Afrique en 2009 et 2015, dans un communiqué dont l’APS a obtenu une copie.

Dans un entretien avec Iradio (privée), le DTN du basketball, Moustapha Gaye, a déclaré que la basketteuse âgée de 39 ans a décidé d’arrêter sa carrière internationale.

‘’Je l’ai contactée, elle a préféré reculer. Pour le moment, elle n’est pas prête pour la sélection. Elle a décidé d’arrêter sa carrière internationale’’, a dit Gaye lorsque Iradio lui a demandé les raisons de l’absence d’Astou Traoré de la liste de 19 joueuses sélectionnées pour le stage de préparation des éliminatoires de l’Afrobasket 2021.

‘’Astou Traoré mérite des remerciements pour l’ensemble de son œuvre dans le basketball’’, a ajouté le DTN, qui est en même temps sélectionneur de l’équipe nationale féminine.

Traoré, réagissant à la déclaration de Moustapha Gaye, affirme qu’elle donnera ‘’les raisons’’ de sa retraite internationale ‘’aux Sénégalais et aux Sénégalaises qui [l]’ont toujours soutenue durant toute [s]a carrière’’.

‘’Pour le moment, mon souci principal est de rentrer au pays après quatre mois de confinement et de stress (…) J’en déciderai avec mon agent, ma famille et mes conseillers’’, a-t-elle écrit, concernant sa retraite internationale.

La double championne d’Afrique fait part de son ‘’amour pour le maillot national et [s]a patrie’’ et dit souhaiter ‘’un bon camp à [s]es sœurs présélectionnées pour le stage du mois d’août, et une excellente réussite au coach Tapha pour sa nouvelle mission’’.

Avec une carrière riche en palmarès dont deux titres de championne d’Afrique, la capitaine des Lionnes du basket, Astou Traoré, pense de plus en plus à une retraite paisible, elle qui a renoncé à une convocation de la tanière, selon Moustapha Gaye. A 38 ans, elle reconnait que la reconversion ne sera pas facile, pour avoir arrêté ses études au profit du basket.

Elle n’est plus à présenter. Son nom dépasse les frontières africaines. L’internationale sénégalaise de basket Astou Traoré est l’idole de toute une génération qui veut briller sur les parquets. Dans un live sur Instagram (Rapatak Show), la sportive de 38 ans a parlé de sa carrière. Un seul regret, les études qu’elle a arrêtées. «Je voulais devenir médecin, mais je n’avais pas la patience de me concentrer sur les études. C’est une chose que je regrette honnêtement», explique la meilleure marqueuse de l’histoire de l’Afrobasket. «Le monde a évolué, nous sommes à l’ère basket-études. Arrêter mes études a plus été un inconvénient qu’un avantage. Le basket est juste un métier, à un moment, on arrête de le pratiquer. Et moi, je suis en fin de carrière. Il faut penser à la reconversion. Il faut vraiment que les jeunes réfléchissent à cela. Beaucoup m’interpellent en disant que je veux devenir comme Astou et le conseil que je leur donne est que les études sont importantes et passent avant tout. Il faut des diplômes pour exercer un autre métier. Franchement, c’est un regret pour moi», ajoute la double championne d’Afrique en 2009 et 2015. «Je demande aux jeunes de poursuivre leurs études pour avoir certaines qualifications».
Astou a évolué dans 10 différents clubs entre l’Espagne, la France, la Turquie, la Belgique et l’Afrique. Elle totalise au moins 15 années d’expérience. «Selon moi, se faire connaître partout en Afrique et en Europe à travers le basket est une bonne chose. Mais ne pouvoir se reconvertir après une bonne carrière, c’est une mauvaise finalité. Tout ce temps à exercer le basket puis ne rien faire après, c’est vraiment à ne pas faire. Je demande vraiment aux jeunes de poursuivre les études parce que la carrière d’un basketteur est éphémère. C’est mon travail, ma passion, je m’y donne à fond. Et d’ailleurs, c’est grâce à tout ce que j’ai accompli que j’ai des propositions de travail pour occuper certains postes. Mais je ne peux pas accepter parce que je n’ai pas les compétences», regrette la désormais ex-capitaine des Lionnes. D’où son message de sensibilisation pour servir de modèle à la jeune génération. Selon elle, son histoire devrait servir aux plus jeunes basketteurs. «Je suis un porteur de voix, les jeunes m’écoutent. Et je n’ai pas honte de dire que je n’ai pas poursuivi mes études. Il faut qu’ils comprennent que sans les études, tu ne peux rien faire dans la vie. Quand j’étais très jeune, on me demandait d’aller à l’école, moi je prenais mon sac et je partais jouer au basket. Là, je n’ai pas beaucoup de temps. Je jongle entre les entraînements. Mais, je vais reprendre les études pour avoir certaines qualifications», a-t-elle promis.

Moustapha Gaye, sur l’absence d’Astou Traoré : «Astou a décliné, elle pense qu’il est temps d’arrêter sa carrière internationale»

Le sélectionneur national des Lionnes a rendu public une liste de joueuses présélectionnées pour le premier stage en vue des éliminatoires de l’Afrobasket prévu en 2021. Elles sont au nombre de 19 avec le retour de l’ex ancienne capitaine et MVP de l’Afrobasket 2015, Aya Traoré. On note aussi la présence de Mame Marie Sy, Binetou Diémé, Maïmouna Diarra. Cependant, la grande absente n’est autre qu’Astou Traoré, meilleure marqueuse de l’histoire de l’Afrobasket avec plus de 700 points. Pour Justifier son absence, le Dtn et coach de l’équipe nationale féminine, Moustapha Gaye, confie que la décision vient de la joueuse, qui a préféré décliner cette sélection. «Astou Traoré, je l’ai contactée. Elle a décliné, elle pense qu’il est temps d’arrêter sa carrière internationale, on en est là en attendant», confie Moustapha Gaye, pour qui la légende du basket sénégalais «mérite des remerciements pour l’ensemble de son œuvre dans le basketball».

Astou Traoré recadre et reprécise

Astou Traoré, de son côté, a réagi à propos de sa retraite internationale via sa page Facebook officielle. «J’ai appris à travers la presse d’aujourd’hui la nouvelle concernant ma retraite internationale. Je veux simplement préciser qu’il m’appartient, et seule, de décider de cela le moment voulu et d’en faire la communication pour expliquer les raisons, par respect aux Sénégalais et Sénégalaises qui m’ont toujours soutenue et accompagnée durant toute ma carrière. Pour le moment, mon souci principal est de rentrer au pays après 4 mois de confinement et de stress et pour mon futur, j’en déciderai avec mon agent, ma famille et mes conseillers, tout en mettant en avant mon amour pour le maillot national et ma patrie. Je souhaite un bon camp à mes sœurs présélectionnées pour le stage du mois d’août et une excellente réussite au coach Tapha pour sa nouvelle mission.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *