Après une dispute avec son mari, la femme d’un motard de la Présidence fait une …

Après une dispute avec son mari, la femme d’un motard de la Présidence fait une tentative de suicide

 

La nuit d’hier à aujourd’hui a été particulièrement longue pour la famille Massaly. Après une dispute avec son mari, l’aînée de la famille a bu une substance toxique pour mettre fin à ses jours. N.M. Massaly, grande sœur du libéral Mohamed Lamine Massaly a été sauvée de justesse d’une mort certaine par l’intervention de ses voisins. Elle a fait ce geste de désespoir suite à des disputes fréquentes avec son mari qui est motard à la présidence de la République.

Le Gendarme S., motard à la Présidence de la République, a failli être veuf cette nuit du mercredi à jeudi. Sa femme, N. M. Massaly a bu du « khémé » pour mettre fin à ses jours hier nuit. Il a fallu la prompte intervention de ses voisins de Sicap-Mermoz qui l’ont amenée à l’hôpital militaire de Ouakam. Ensuite elle a été transférée à l’hôpital Aristide le Dantec où elle a repris connaissance après avoir reçu des soins.

C’est là-bas que ses frères et ses oncles l’ont trouvée, allongée au service des Urgences. Faute de place à Le Dantec, le médecin de garde a recommandé à la famille de l’amener à l’hôpital Principal pour qu’elle y soit suivie jusqu’au lendemain. Le médecin n’a pas manqué de demander à la famille de l’amener, quand elle sera rétablie, voir un psychologue afin de suivre une thérapie. Ce, afin d’éviter une récidive.

Si N. M. Massaly en est arrivée à cette extrémité, c’est à cause des relations très tendues qu’elle entretient avec son époux A. S., motard à la présidence de la République. Ce dernier était d’ailleurs à l’hôpital Aristide le Dantec. Il a même eu des échanges verbaux très houleux avec son beau frère Mohamed Lamine Massaly. Le libéral n’a jamais pu supporter ce que sa sœur endure dans son ménage. Il s’était même résolu à ne plus adresser la parole à sa sœur qui, dit-il, n’en fait qu’à sa tête. Hier nuit, les choses ont failli dégénérer entre Mohamed Lamine Massaly et son beau frère de motard à la Présidence. Heureusement que les accompagnants et les vigiles de l’hôpital sont intervenus.

N. M. Massaly va mieux. Son frère a acheté en notre présence tous les médicaments prescrits par le médecin. Mais la famille ne compte pas laisser cette affaire sans réaction. D’ailleurs, une plainte n’est pas à exclure.

(jotay.net)

leral.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *