Aliou Sall reprend une chanson de You pour Malick Gackou

«Afin d’éviter une crise cardiaque à Malick Gackou, qui a été partout chassé, j’ai décidé de lui accorder un répit car comme disait l’autre : ‘’Kou diékou dangay balé’’ (le plus fort doit pardonner au plus faible, extrait d’une chanson de Youssou Ndour, Ndlr).» C’est en ces termes qu’Aliou Sall, le maire de Guédiawaye, a évoqué sa rivalité avec le président du Grand parti.

Le frère du chef de l’État de bomber le torse : «Par la force des choses, le Grand parti est devenu une coquille vide. Le responsable départemental de ce parti, les coordonnateurs de Golf-Sud, de Médina Gounass et d’autres grosses pointures, ont pris la responsabilité historique de me soutenir. D’autres ralliements, et non des moindres, vont suivre dans les jours qui viennent.»
En outre, investi hier par les membres de la Convergence des jeunes républicains, le maire de Guédiawaye considère que les jeux sont faits quant à l’identité de la tête de liste départementale de Benno bokk yakaar pour les prochaines législatives.
Il dit : «Si j’étais investi par toutes les structures du parti sans celle des jeunes, je me serais retiré. Aujourd’hui que les jeunes m’ont investi, je me considère désormais comme le candidat de la jeunesse et suis prêt à en assumer toutes les conséquences.»

Auteur: observateur – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *