Aïda Ndiongue : « Bilahi Walahi Talahi defuma dara linumay tëje kasso »

Aïda Ndiongue a tenu, hier, sa conférence de presse suite à la confirmation par la Cour d’appel de la confiscation de ses biens. Une occasion pour l’ancienne sénatrice de revenir sur l’origine de sa fortune. Depuis son entrée dans le fonction publique de 1972-73 à 1985 année où elle a demandé une disponibilité pour se mettre aux affaires. Aussi, jure-t-elle avoir gagné honnêtement ses avoirs et soutient qu’elle n’a rien fait qui mérite qu’on la mette en prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.