AFFAIRE HIBA THIAM : DEMAIN, LA RÉVOLTE SOCIALE DES «BADOLOS» ?

«L’affaire de la mort de Hiba Thiam risque de remettre en question l’impunité des « fils à papa » et « filles à maman ». Une mort regrettable suite à une soirée arrosée d’alcool et saupoudrée de cocaïne. Et depuis l’interpellation ou l’audition de certains enfants de richissimes hommes d’affaires de ce pays, les pressions et lobbyings se multiplient auprès des enquêteurs et procureurs chargés de l’affaire. Même les médecins légistes appelés à faire l’autopsie n’ont pas été épargnés par cette offensive. Bref, toute une République de milliardaires s’est levée pour faire libérer ses enfants accusés d’être impliqués de près ou de loin dans la mort de la jeune Hiba Thiam. Ils veulent que l’homicide -ou à tout le moins la non-assistance à personne en danger mais aussi la consommation et même le trafic de drogue dure- soit passé par pertes et profits au nom de la jet-set dakaroise. Ou alors au nom de la fortune. Dans ce cas alors, les organisations des droits de l’homme n’ont qu’à plaider la libération de tous les prisonniers impliqués dans des histoires de drogue, de meurtre et autres affaires liées à non-assistance à personne en danger», s’indigne Le Témoin.

Le journal de laisser pointer son dépit : «En examinant l’explosion des réseaux sociaux sur cette affaire dite Hiba Thiam, on a constaté l’immense sentiment de frustration et de colère qui anime les Sénégalais. Dans tous les forums et autres posts audio, ils dénoncent l’impunité des fils de riches qui persiste encore au Sénégal. De nombreux citoyens « badolos » jurent que si le drame avait eu lieu à Yeumbeul, Pikine, Grand-Yoff, Médina ou Keur Massar, « billahi », même le chauffeur de taxi-clando qui aurait transporté les fêtards ou le vigile de l’immeuble allaient mourir dans les violons de la gendarmerie ou de la police. Ce, avant même d’être déférés au parquet. Tandis que là… Une chose est sûre, si l’injustice judiciaire persiste, demain, les « badolos » risquent de sonner la révolte sociale. A propos d’injustice judiciaire, avez-vous vu comment le pauvre Ibrahima Thiam dit Toubèye continue de croupir en prison dans l’affaire de la méga-saisie de cocaïne opérée au port de Dakar tandis que tous les toubabs arrêtés en même temps que lui, et dont la responsabilité était plus grande, ont été libérés depuis ?».

Voici pourquoi il faut croire à un possible départ de Lionel Messi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *