2Stv: Ben Moctar Diop, accusé d’être un maître-chanteur, licencié

Le directeur de l’information à la 2STV, Ben Mactar Diop, a été licencié par le PDG de la chaîne, El Hadji Ndiaye, ce jeudi.
Peu avant la mesure, Ben Mactar a eu un long face-à-face avec son patron.

El Hadji Ndiaye lui a listé toutes les fautes ayant abouti à son limogeage de la 2STV. Il s’agit, entre autres, de chantages faits à ses invités, obligés de verser de l’argent pour participer à ses émissions, de l’argent de la publicité non reversé à la direction commerciale de 2STV…

Dernier avertissement

Un dernier avertissement avait été servi à Ben Mactar Diop lors d’une réunion, en présence de tous les responsables de 2STV. Rencontre au cours de laquelle il a demandé pardon et a promis de ne plus se faire rappeler à l’ordre.

Cependant, entre temps, la direction de la 2Stv a pu remonter jusqu’aux auteurs de certains articles qui dénigraient la 2STV et aurait eu la preuve que Ben Mactar commandait des publications sur plusieurs sites internet de la place pour salir la télé où il exerçait les fonctions de directeur de l’information.

Chantage, prêt…

De plus, il y a quelques semaines, Ben Mactar a demandé et obtenu de la 2Stv un prêt d’un million cinq cents mille (1 500 000) francs Cfa en vue de «régler quelques problèmes», avait-il mentionné dans sa lettre en date du 26 mars 2020.

Ce qui ne l’a pas empêché de continuer ses « basses œuvres », note la direction.
Il y a quelques jours, la presse a annoncé le départ de Ben Mactar de la 2stv. Quand les responsables de la télévision ont voulu en savoir davantage, il a nié l’information. Il a même précisé avoir déjà calé son invité ce samedi 25 juillet, un député, pour l’émission « C’ à dire » qu’il animait avec l’ex-Miss Sénégal, Fabienne Feliho.

N’en pouvant plus avec ce jeu de yoyo de la part de quelqu’un à qui tout a été accepté à la 2stv (poste de responsabilité, un bon salaire, indemnités, véhicule…), la direction a décidé tout bonnement de mettre un terme au contrat qui la liait à Ben Mactar Diop.

yerimpost.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *