( 10 Photos ) Lutte – Bombardier, un Roi qui force le respect …

Une chose est sûre, l’arène ne lui a pas fait de cadeaux. Durant toute sa carrière, Serigne Dia, alias Bombardier ou B52 a subi beaucoup de frustrations, par rapport aux différents cachés proposés lors de ses combats. Et certains promoteurs d’y aller avec leur slogan fétiche, et qui n’avait aucune pertinence: « Les sponsors veulent des lutteurs attractifs, des lutteurs qui portent bien, mais Bombardier n’attire pas les foules. donc on ne peut lui payer certains cachets car on ne s’en sortira pas », disaient-ils. Bombardier, le Roi de l’abnégation, force le respect. 

Pourtant, c’est le seul lutteur qui a été Roi des arènes à deux (2) reprises en 2002 et 2014. Bombardier aime à se caractériser comme un homme de défis: « je suis le premier athlète à lutter à Paris-Bercy, je serai le premier à disputer un combat en MMA, je serai également le premier à me produire dans l’arène nationale », dit-il.

Maintenant, les données ont changé et certains parmi ces promoteurs n’ont plus de quoi organiser une affiche moyenne. Entre temps, Bombardier a lutté et perdu contre Tapha Tine, pour un cachet qui devait lui permettre de ne pas (Senego) vivre une deuxième année blanche après sa victoire sur Chek de Pikine. Bercy lui apportera une éclaircie financière et sa revanche sur Baboye, l’une certainement de ses plus belles victoires. A y regarder de près, son combat contre le leader de l’Écurie Hal Pulaar ne lui apporté que des déboires d’autant que le mbourois, à l’époque, n’avait aucune obligation à se frotter contre ce dernier.

Il était à un niveau supérieur à Balla Bèye 2 et était trop lutteur. le tombeur de Gris Bordeaux l’ « avait préparé » pendant deux ans et n’attendait que cette confrontation. D’ailleurs lors du combat à Thiès, Kadd Gui, ex-lutteur m’avait apostrophé: « monsieur le journaliste, tu peux rentrer car ce combat est fini. Bombardier ne (Senego)sait même pas où donner de la tête. Depuis qu’il s’échauffe, il ne parvient pas à suer, cela n’est pas bon pour un lutteur. Baboye va le terrasser, tu peux dire que c’est le verdict de Kadd Gui avant le combat ».

Bombardier, 1er partout

Personne ne donnait cher de sa peau quand son combat fut ficelé contre Balla Gaye 2. Là si le cachet a été conséquent parce qu’il rencontrait le roi des arènes. Il bat Balla Gaye 2 avec un plaquage, le fort pourtant du Lion de Guédiawaye. Le clan Dia a finalement accepté d’en découdre avec Modou Lô,  le Rock des Parcelles Assainies, justifiant le retard « par des réglages ». Ce n’est pas un secret de Polichinelle que ces réglages n’étaient que d’ordre financier. Le Jacpot! Enfin! Pour une fois, l’on peut dire sans se tromper que Bombardier aura un cachet plus élevé que Modou Lô qui valse entre cent et cent cinquante millions (100-150.000.000 F CFA) par combat depuis ses dernières victoires sur Baye Mandione, Gris Bordeaux, Eumeu Sène entre autres.

Après avoir terrassé Modou Lô, il s’attaque au troisième « gosse » pertinent de l’arène, Eumeu Sène qu’il défiera dans son fief, à l’arène nationale de Technopole.

Ce combat va être très décisif pour lui d’autant qu’il voudrait être le premier lutteur à battre successivement Balla Gaye 2, Modou Lô et Eumeu Sène, les ennemis les plus intimes de l’arène.

Omar Sharif NDAO (Senego)

Coutinho doit-il refuser la Juve ? Le PSG bousculé dans le dossier Hamari Traoré | Rumeurs Mercato

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *